Accueil > Questions > Société > Reflexion > Sexe
cosiris

Que pensez-vous du complexe d'oedipe?

comment se développerait alors un enfant dans une famille monoparentale, comme c'est bien souvent le cas dans notre société actuelle?
vous préférez les théories de Freud ou de jung?


11 réponses | Par cosiris le 15 décembre 2010 à 02:44 | Vue : 1255 fois |
Question précédente Question suivante
+32

mazim54

Citer réponse N°218415 Un peu compliqué pour moi.
Mais un médecin (Berge) a dit:

La solution de l'oedipe est que les parents aiment l'enfant ensemble, et non pas séparément, et si possible s'aiment entre eux.

Ca me plait

Le 15 décembre 2010 à 02:55 par mazim54

xenophonte

Citer réponse N°218416 Cosie,je pense que notre système avait besoin d'un concept pour nous faire culpabiliser !
Le 15 décembre 2010 à 02:59 par xenophonte

Puce

Citer réponse N°218435 'Œdipe ne concerne-t-il pas exclusivement le parent du sexe opposé è celui de l'enfant ?

Non, il existe un Œdipe « inversé », davantage source de névroses que l'Œdipe classique, car il enferme l'enfant dans une relation narcissique, en le liant au « même» que lui. On observe cet Œdipe inversé surtout chez le garçon. Au lieu de développer une relation forte et sensuelle avec sa mère, il la développe avec son père, pour qui il nourrit des sentiments extrêmes. Cela conduit ce garçon à des relations teintées de maladresse avec tous les hommes qu'il va admirer plus tard. Il risque ainsi de se sentir facilement humilié, de développer une susceptibilité exacerbée, une intolérance à l'autorité. Nous sommes là, bien entendu, dans des cas d'Œdipe mal résolu.


Quelles peuvent être les autres conséquences de l'Œdipe mal digéré ?

Elles s'expriment dans la vie adulte par des souffrances névrotiques, des conflits affectifs, l'impossibilité d'aimer, ou d'être aimé(e). J'ai aujourd'hui dans ma clientèle une douzaine de jeunes femmes belles, brillantes, mais désespérément seules. Leur point commun, je crois, c'est d'avoir eu une relation trop forte, trop aimante, trop sensuelle avec leur père. Toutes trentenaires, peut-être ont-elles été élevées par ces « nouveaux pères » des armées 70, très présents et affectueux ? Toujours est-il qu'elles se sont identifiées à ces pères, intégrant littéralement l'image paternelle, au point de la préférer à toute autre figure masculine « extérieure ». A partir de là, deux schémas sont possibles : certaines idéalisent l'amour au point de l'éviter carrément, pour ne pas être déçues ou abandonnées par un homme qui, de toute façon, ne sera jamais aussi bien que papa. D'autres se montrent très masculines, sûres d'elles-mêmes, prétendant n'avoir besoin de personne. Résultat, elles se retrouvent seules, les unes et les autres. Autre problème, constaté parmi mes patients : ces jeunes hommes timorés, incapables d'entreprendre ou de réaliser leurs projets, toujours vierges à 30 ans, éprouvant une peur panique à l'idée d'approcher une femme, sans même parler d'avoir des relations sexuelles ! Trait commun : ils ont tous eu avec leur mère une relation sensuelle trop effusive. D'où le propos de mon livre : faire comprendre aux parents le caractère vital de la bonne gestion de la crise œdipienne.


Peut-on échapper à l'œdipe ?

Non, c'est impossible. Car aucun enfant de 4 ans n'échappe au torrent des pulsions érotiques qui affluent en lui, pas plus qu'il ne peut échapper à l'apprentissage de la marche ou de la parole. Vous allez me demander : quid des enfants abandonnés ou orphelins? Comme les autres, ils sont des chatons espiègles qui font leurs griffes sur le dos des adultes qui s'occupent d'eux. En l'absence de parents, ils peuvent faire leur Œdipe avec une tante, une éducatrice, un frère aîné, ou toute autre personne qui, en leur enseignant la pudeur, en socialisant leur désir « sauvage », favorisera leur passage dans la vie en société.


Comment aider nos enfants à bien franchir ce cap ?

Un Œdipe résolu est un Œdipe oublié. Pendant sa période œdipienne, l'enfant forge les bases de son désir d'adulte, et, à 6 ans, il passe à autre chose (il investit la pensée, la raison, les croyances...) mais seulement si ses parents ont bien fait leur « travail ». Celui-ci consiste, à mon sens, à appliquer des règles simples pour réprimer les manifestations œdipiennes (lire encadré « Comment élever son petit œdipe »), et à réduire les effusions de tendresse démesurées, créant chez l'enfant une sensualité précoce dont il aura du mal à se dispenser par la suite. « Peu importe que la mère vive seule, ce qui compte, c'est qu'elle désire quelqu'un d'autre que son enfant. »


L'Œdipe pose-t-il un problème plus aigu dans les familles monoparentales, notamment dons le cas des mères élevant seules leur(s) fils ?

Peu importe que la mère vive seule, ce qui compte, c'est qu'elle désire quelqu'un d'autre que son enfant (ou quelque chose d'autre, si elle n'a pas de partenaire amoureux). L'œdipe est bien géré à partir du moment où un tiers se glisse entre elle et lui.


Comment se passe l'Œdipe dans les familles homoporentales ?

Sans problèmes particuliers, à condition que les rôles « paternels » et « maternels » soient clairement définis, et que la famille ait des échanges fréquents et réguliers avec l'entourage familial et/ou amical. L'objectif est d'éviter d'enfermer l'enfant dans un monde clos où les parents risquent de trop polariser sur lui, et d'en faire un enfant-roi.


L'enfant-roi est-il l'énième avatar de l'Œdipe ?

Dans la mesure où une tendresse excessive donnée à l'enfant en âge œdipien risque de lui rendre toute frustration insupportable par la suite, on peut voir les choses ainsi. De plus, quand un enfant est chosifié, considéré comme un trésor par ses deux parents, on sort de la situation triangulaire qui caractérise une famille équilibrée. La mère préfère l'enfant à son mari, qui lui-même préfère l'enfant à sa femme, on est donc en présence de deux couples, et l'enfant cumule deux relations œdipiennes : une classique et une inversée. Le pauvre n'est pas sorti de l'auberge !


Pour le magazine "Elle" Ouvrir le lien
Le 15 décembre 2010 à 12:17 par Puce

phildu

Citer réponse N°218440 Trois frères quittent la maison en Italie pour aller s’installer en Amérique et prospérer. Ils se retrouvent plus tard et discutent des cadeaux qu’ils ont pu envoyer à leur vieille mère en Italie.

Le premier dit :
- J’ai fait bâtir une grande maison pour mère.
Le deuxième dit :
- Je lui ai envoyé une Mercedes avec un chauffeur.
Le troisième sourit et dit :
- Je vous ai battu tous les deux. Vous savez comment mère aime la Bible, et vous savez qu’elle ne voit plus très bien. Je lui ai envoyé un perroquet qui peut réciter toute la Bible. Ça a pris 12 ans à 20 moines dans un monastère pour lui enseigner ça. J’ai dû payer 1 000 000 USD !

Un peu plus tard, la mère envoie des lettres de remerciements :
- Marco ! Ecrit-elle au premier fils, la maison que tu m’as fait bâtir est trop grande. Je ne vis que dans une pièce mais je dois entretenir toute la maison !
- Angelo ! Ecrit-elle au deuxième fils, je suis trop vieille pour voyager. Je reste à la maison tout le temps, alors je n’utilise jamais la Mercedes. Et le chauffeur s’ennuie beaucoup !
- Marcello ! Ecrit-elle à son troisième fils, tu as été le seul de mes fils à vraiment comprendre ce que ta mère désirait. Ton poulet était vraiment délicieux !][IMG]http://img4.xooimage.com/files/e/a/e/image_rire-ce634.gif[/IMG]

Le 15 décembre 2010 à 12:53 par phildu

bribri64000

Citer réponse N°218449 Interessant Puce. Sur mes trois fils que j'ai élevés seule un seul semble n'avoir jamais passé le cap de l'Oedipe et je crois que c'est ce qui l'empêche d'avoir une vie normale aujourd'hui. Enfant il ne supportait pas ses frères parce qu'ils étaient un barrage entre lui et moi. ça n'a pas été facile. Le fait qu'il était malade n'a rien arrangé. Par le biais de sa maladie il savait inconsciemment comment faire pour que je sois plus à son écoute que les deux autres. Par contre ses frères ont passé cette période très facilement et ils sont aujourd'hui des jeunes adultes équilibrés et bien dans leurs baskets et leurs amours.
Mais quand on est une famille monoparentale c'est difficile, on se pose beaucoup de question pour savoir si l'on agit bien... :-D et on a la réponse tellement tard !
Le 15 décembre 2010 à 14:38 par bribri64000

fredlibel

Citer réponse N°218452 @Puce : Merci pour l'explication :-D

je ne connaissais pas du tous ça...je vais faire attention a ça maintenant, en plus que je suis seul :-D

Mais comment on s'en appercois de cette "chose" ?
Le 15 décembre 2010 à 15:09 par fredlibel

bribri64000

Citer réponse N°218477 le probème Fred c'est que souvent ça se passe et qu'on n'en a pas conscience :-/
Le 15 décembre 2010 à 17:27 par bribri64000

labrujamparo

Citer réponse N°218480 Ce qui me gène dans toutes ces histoire est que souvent ils te font entendre que tu fais plus de dégats en étant sympa avec ton gosse qu'en le traitant comme un chien...
Le 15 décembre 2010 à 17:32 par labrujamparo

cosiris

Citer réponse N°218486 et vous y croyez en la réalité du complexe d'oedipe?
beaucoup ne sont pas d'accord avec Freud, sa théorie ne fait pas l'unanimité;
Freud s'est basé sur une pièce de théâtre datant de l'antiquité, pour développer sa théorie principale.
Freud ramenait tout à la sexualité,à tous les âges.
est-ce que le plaisir lié au sexe tient une si grande place ?
Le 15 décembre 2010 à 18:06 par cosiris

Puce

Citer réponse N°218497 Si dans les petits enfants, un petit garçon sera plus attiré vers sa maman et la petite fille plus par son papa.
On l'a constaté à l'hôpital pour enfant Robert Debré.
C'est flagrant
Le 15 décembre 2010 à 19:05 par Puce

tatooman

Citer réponse N°218685 j'ai pas lu , mais quand je fais le rapprochement entre ce que j'ai vécu , subi et apparemment fantasmé au fond de mon subconscient , le fait d'avoir tété le sein de ma mère a du y jouer un role important ...
peut etre le fait de ne plus allaiter a coupé ce lien sensuel et du coup fait plus ou moins disparaitre cet etat de fait
Le 16 décembre 2010 à 14:17 par tatooman

Vous n'avez pas obtenu de réponses à la question Que pensez-vous du complexe d'oedipe?

oedipe inverse garçon, oedipe inversé, quelle question pose t-il a oedip, effusions de tendresse démesurée chez enfant de 5 ans, la relation sensuelle de la mère à l'enfant, complexe d'oedipe famille monoparentale , complexe d'oedipe et monoparentale, comment faire comprendre l'oedipe, comment échapper à l'oedipe, période oedipienne,

Signaler un abus

Recherche personnalisée

Rejoignez Twikeo rapidement












Découvrez d'autres questions

Plaisir Personnalité Opinion Psychologie Photos Adulte Protection Comment Bébé Sex Désir Sexe Femme Limite Sexualité Choix Petite Amour Age Test

Catégories